fbpx
solutions-paiement-marketplace

Quelles solutions de paiement pour sa marketplace ?

Lors de la création d’une marketplace, la question des différents modes de paiement sur la plateforme se pose. Vouée à enregistrer des prestations de paiement en échange de transactions entre vendeurs et acheteurs, la marketplace si elle veut gérer elle-même les transactions, doit avoir reçu un agrément pour pouvoir percevoir les paiements. Si tel n’est pas le cas, il convient de faire appel à un prestataire de services de paiement (PSP) qui aura la charge de la gestion des transactions, mais qui apportera également une garantie et une sécurisation des paiements. C’est la solution la plus utilisée par les plateformes de mises en relation comme les marketplaces. Comment fonctionnent les prestations de paiement sur une marketplace ? Qu’est-ce qu’un PSP ? Quelles sont les différentes solutions de paiement pour les marketplaces ?

Création marketplace : quelles solutions de paiement mettre en place ?

Au moment de créer sa marketplace, outre le choix des vendeurs et des produits ou services proposés, il est également indispensable de penser aux solutions de paiement. Elles sont au cœur des transactions et doivent être simples pour les acheteurs comme pour les vendeurs. Alors, quelles solutions de paiement proposer aux acheteurs ? Comment les rendre effectives ? Autant de questions qu’il convient de poser lors d’un accompagnement marketplace.

Les solutions de paiement doivent être faciles à mettre en place et doivent également garantir une sécurisation des transactions. Ainsi, il peut être très judicieux d’opter pour une solution clé en main en choisissant de travailler avec un prestataire de service de paiement (PSP). Ce dernier aura la charge de réaliser les tâches suivantes :

— Mettre en place une interface de paiement pour les acheteurs

— Assurer le suivi et la gestion des encaissements

— Procéder au contrôle des fonds

— Procéder à la rétrocession des encaissements aux différents marchands

Les avantages à passer par un PSP pour gérer les encaissements de votre plateforme de mise en relation sont multiples. Certains portent sur les paiements, d’autres sur les options et fonctionnalités. Mais une chose est certaine, c’est qu’avoir recours un prestataire de service de paiement vous libère de toutes les contraintes et obligations liées à la perception et au traitement des règlements. De plus, libéré de ces tâches financières cela vous permet de vous consacrer pleinement sur le développement commercial de votre solution marketplace.

Le prestataire de service de paiement sera capable de vous proposer différentes solutions de paiement. Ces dernières pourront revêtir plusieurs formes :

  • Un paiement intégral et simple
  • Un paiement réalisable en différé (à crédit)
  • Un paiement réalisé en plusieurs fois(par exemple en 4X sans frais)
  • Un paiement qui s’opère par abonnement (prélèvement mensuel, trimestriel, etc.)

Par ailleurs, à ces différents types de paiements seront couplées plusieurs solutions, selon qu’il s’agisse de paiements nationaux ou de paiements internationaux. La gestion des paiements surtout s’il s’agit de paiement à l’international n’est pas toujours une mince affaire. C’est pourquoi un prestataire de service de paiement est également un gage de sérénité vis-à-vis de vos transactions.

Qu’est-ce qu’un PSP et quel est son rôle sur les prestations de paiement en marketplace ?

Indissociable d’une bonne solution marketplace, le prestataire de service de paiement (PSP) est une entreprise indépendante qui a reçu un agrément pour pouvoir permettre aux e-commerçants d’offrir des services de paiement en ligne à leurs clients. Ceux-ci peuvent être réalisés via une carte de crédit un virement bancaire ou encore un prélèvement. Les PSP sont soit des établissements de crédit (établissement bancaires) soit des établissements de paiement. Ces derniers agissent donc en effectuant des encaissements pour le compte de tiers et en gérant les transactions établies pour le compte des vendeurs. Agissant grâce à des comptes de séquestre, ils garantissent aux vendeurs comme aux acheteurs, le bon fonctionnement des transactions. Dans le cadre de marketplace de services, comme sur la plateforme malt, les fonds payés par les acheteurs ne sont pas redistribués aux vendeurs, en l’occurrence les freelances, tant que les prestations de service ne sont pas terminées et livrées au client.

Si l’on devait schématiser le déroulement des paiements, on obtiendrait le déroulement suivant :

  • L’acheteur effectue un paiement pour un service ou un produit
  • Les fonds sont mis sous séquestre par le prestataire de paiement
  • Le vendeur envoie son produit où réalise sa prestation
  • L’acheteur réceptionne sa commande et valide sa conformité
  • Les fonds sont débloqués et le vendeur ou le prestataire de service reçoit son argent.

Ce principe de mise sous séquestre des fonds garantit à chaque partie de recevoir son dû et permet par ailleurs la sécurisation des transactions.

Dans le cadre des marketplaces, il est indispensable de proposer des solutions de paiement qui permettent d’effectuer un règlement et une commande au profit de plusieurs vendeurs. On parle ainsi, de solution de paiement « One to many ». De nos jours, avec le développement fulgurant des marketplaces, de nombreux prestataires de services de paiement sont apparus. Parmi les plus connus on peut citer les prestataires suivants : Stripe Connect, Mangopay, HiPay et bien d’autres encore.

Quelle solution de paiement sur une marketplace ?

Les solutions de paiement sur une marketplace sont totalement différentes par rapport à un site unique d’e-commerce. Dans le premier cas, le vendeur perçoit directement le montant de ses commandes. Sur une marketplace, à moins d’avoir reçu un agrément pour pouvoir percevoir directement les paiements de la part des acheteurs, il convient d’avoir recours à un prestataire de services de paiement (PSP).

Ce dernier va proposer des solutions de paiement prêtes à l’emploi. Celle-ci, vont permettre d’avoir recours à plusieurs systèmes de paiement, parmi lesquels le virement, la carte bancaire, le prélèvement SEPA. De fait, le PSP gère tous les flux financiers générée par la marketplace. Pour ce faire, il propose des API et des back-offices qui doivent être conformes avec la règlementation qui porte sur les encaissements pour le compte d’un tiers.

Si pour l’acheteur les solutions de paiement semblent des plus faciles à utiliser, du côté de l’éditeur de marketplace elles sont beaucoup plus complexes. En effet, les solutions de paiement doivent pouvoir gérer les scénarios suivants :

  • Séparer les paiements dont la période de rétractation n’est pas encore échue
  • Déclencher le paiement pour les vendeurs
  • Créer un historique des transactions et notamment des virements externes
  • Créer des systèmes d’alerte lors de la réalisation d’évènements spécifiques comme lorsque certains seuils particuliers ont été atteints.

Prestation de paiement et obligations légales sur une marketplace

Les solutions de paiement sur les plateformes de mise en relation, telles que les marketplaces de services ou les marketplaces de produits, doivent respecter certaines obligations légales. Parmi celles-ci, l’une des principales obligations est le droit de pouvoir réaliser des opérations d’encaissement pour un compte tiers.

De fait, tout organisme qui doit réaliser un encaissement pour un compte tiers doit selon la nouvelle directive sur les paiements de 2018 (DSP2), posséder un agrément attribué par la CPR. Tout partenaire SPS d’une marketplace doit posséder cet agrément. C’est notamment obligatoire dans les cas suivants :

  • La marketplace a un CA inférieur à un million d’euros et n’a pas demandé à être exempté
  • La marketplace n’a fait pas fait de démarches nécessaires pour devenir elle-même organisme de paiement

En ce qui concerne la sécurisation des paiements en ligne, l’organisme de contrôle a renforcé les mesures. Ainsi, les mesures d’authentification au moment d’effectuer un règlement sont plus fortes et nécessitent désormais la saisie d’un code envoyer par SMS, faceId, touchId. Ces dernières mesures sont des solutions de reconnaissance faciale ou digitale afin d’authentifier l’auteur de la transaction.

Une autre contrainte légale repose sur un procédé de vérification de l’identité des clients. C’est le cas du processus KYC pour Kwow Your Customer. Le prestataire de services doit récolter et valider des informations anti-corruption et portant sur l’intégrité du client. En ce qui concerne les particuliers il peut être demandé des documents légaux tels que des justificatifs de domicile ou de pièces d’identité. En ce qui concerne les solutions marketplace BtoB, les entreprises devront fournir les statuts ou les Kbis, ainsi qu’une pièce d’identité du dirigeant. Ces mesures veillent à lutter contre les usurpations d’identité, le blanchiment d’argent ou encore la fraude fiscale. Paraissant au premier abord comme de véritables contraintes, il n’en demeure pas moins que ces obligations légales ont vocation à sécuriser les transactions et à offrir une protection à tous les acteurs de la marketplace.

Les solutions de paiement pour les marketplaces sont au cœur de toutes prestations qui y sont réalisées. Elles doivent sembler simples pour les acheteurs et rassurantes pour conduire à l’acte d’achat. Mieux vaut donc opter pour des solutions qui font tous les jours leurs preuves. Par ailleurs, mieux vaut déléguer leurs gestions à ceux qui sont spécialisés dans ces transactions pour une solution intégrale optimisée.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Vous avez un projet ?

Planifiez un rendez-vous avec un expert

logo

Copyright © 2020 Milango.
Tous droits réservés